mercredi 31 août 2016

                
             Aujourd'hui de la poésie en image et en musique  .la        douceur de la vie . 



 Au X eme  siècle,en Chine. L’empereur aimerait nommer le magistrat Han Xizai comme Premier ministre. Il hésite, car ce dernier organiserait chez lui de grandes orgies… Pas très sérieux comme réputation ! Pour en avoir le cœur net, le monarque aurait donc demandé au peintre de cour Gu Hongzhong de se rendre à une de ces soirées spéciales, pour en observer les moindres détails.
Un soir, le peintre s’aventure au domicile de Han Xizai : quelle ambiance ! L’homme d’État sait s’entourer : sa maison accueillerait parfois jusqu’à une centaine de femmes, parmi lesquelles des servantes et amies, mais aussi des actrices, des musiciennes… 
En spectateur discret, le peintre assiste auxDivertissements Nocturnes du magistrat qui semble bien s’amuser..Une fois la soirée terminée, Hongzhong attrape ses pinceaux et retranscrit, scène par scène, l’ensemble de la fête sur un long rouleau de soie.
L’œuvre se lit de droite à gauche : elle doit donc être roulée et déroulée par celui qui la regarde, pour suivre l’ensemble de l’histoire. En plus de faciliter le rangement de ces formats allongés, cette méthode est très pratique pour conserver la fragile peinture à l’abri de la lumière !